Nécessité d’une protection internationale des données à caractère personnel

Le Président de la Cnil a souligné, le 6 avril 2009, l’urgence à établir des normes assurant une protection internationale en matière de protection de la vie privée et des données à caractère personnel. Après avoir dressé un état des travaux du G29 (groupe constitué des 27 autorités de contrôle de l'informatique et des libertés des pays européens) sur ce sujet, il a rappelé que la directive européenne du 24 octobre 1995 « relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre protection de ces données » constituait une référence phare en la matière pour les Européens. Néanmoins, il a évoqué l’hypothèse que ce texte puisse être modernisé afin de répondre aux nouveaux défis technologiques apparus depuis son adoption. L'article publié sur le site de la Cnil (lien inactif)