La surveillance permanente de salariés sanctionnée par la CNIL

Dans une délibération du 3 janvier 2013, la CNIL a sanctionné la surveillance permanente des salariés. En l’espèce, un syndicat de copropriétaire d’un immeuble à usage d’habitation et de commerce avait fait mettre en place un système de vidéosurveillance  permanente du local des agents de sécurité de l'immeuble afin de vérifier que ceux-ci remplissaient leurs fonctions. La CNIL a estimé que cette mesure n’était pas proportionnée au but recherché et portait atteinte à la vie privée des salariés.

Pour lire la décision sur le site de la CNIL.