La CNIL contrainte d’anonymiser le nom d’un tiers dans une délibération

Par une décision du 11 mars 2015, le Conseil d’Etat a enjoint à la CNIL de procéder à l'anonymisation des mentions d'une délibération concernant un tiers à la procédure objet de cette délibération. En l’espèce, une société avait fait des observations au cours d’une procédure à laquelle elle n’avait pas été attraite et avait demandé à ce que les passages de la délibération la concernant ne soient pas publiés. La CNIL ayant rejeté cette demande, la société a formé un recours pour excès de pouvoir devant le Conseil d’Etat. La Haute juridiction a considéré que lorsqu’un tiers demande à ce qu’il ne soit pas procédé à la publication de mentions le concernant figurant dans une décision de sanction prononcée par la CNIL ou qu’il soit procédé à leur anonymisation, l’autorité est tenue de faire droit à cette demande. Elle a donc annulé la décision de rejet et a condamné la CNIL à verser 3000 euros au titre des frais irrépétibles.

Pour lire la décision sur Legalis.net