Sanction de la CNIL pour défaut de recueil du consentement exprès préalablement à la collecte de données sensibles

Par deux délibérations du 15 décembre 2016, la CNIL a prononcé des sanctions pécuniaires rendues publiques à l’encontre de deux sites internet de rencontres en raison du défaut de recueil du consentement exprès de leurs utilisateurs concernant la collecte de leurs données relatives à leur orientation sexuelle et, pour l’un des sites, à leurs origines raciales ou ethniques et opinions politiques, philosophiques ou religieuses, qui sont des données sensibles. La CNIL a en effet estimé que le recueil de ce consentement par le biais d’une seule et unique case à cocher relative à trois informations distinctes (majorité, acceptation des CGU et traitement des données sensibles) diluait l’information et que le renseignement spontané de ces données par les utilisateurs n’équivalait pas à un consentement exprès au sens de l’article 8 de la loi Informatique et Libertés.

Pour lire la première et la seconde délibération sur le site de la CNIL