Mise en demeure pour manquement à l’obligation de recueillir le consentement

Par une décision du 5 mars 2018, la CNIL a mis en demeure un fournisseur d’énergie de se conformer à la Loi informatique et libertés, après avoir constaté un manquement à son obligation de recueillir le consentement des consommateurs à la collecte de leurs données de consommation issues de compteurs communicants. La CNIL a constaté l’absence de consentement libre, éclairé et spécifique pour la collecte des données relatives aux consommations au pas de trente minutes, avant de relever que “le consentement exprès des clients et futurs clients n’[était] recueilli à aucun stade” s’agissant des données relatives à leurs consommations quotidiennes. La société dispose d’un délai de 3 mois pour satisfaire à cette mise en demeure.

Pour lire la décision de la CNIL