Les dispositions relatives à la communication des données de connexion aux agents de douanes sont contraires à la Constitution

Par une décision du 15 février 2019, le Conseil constitutionnel a déclaré contraire à la Constitution le i du 1° de l’article 65 du code des douanes. Ses dispositions prévoyaient la possibilité pour certains agents des douanes d’exiger la communication des données de connexion détenues par des opérateurs de communications électroniques, les fournisseurs d’accès ou les hébergeurs de contenu. Pour le Conseil, "le législateur n'a pas entouré la procédure prévue par les dispositions contestées de garanties propres à assurer une conciliation équilibrée entre, d'une part, le droit au respect de la vie privée et, d'autre part, la prévention des atteintes à l'ordre public et la recherche des auteurs d'infractions".

Pour lire la décision du Conseil constitutionnel