Une case cochée par défaut ne suffit pas à recueillir le consentement des internautes au placement de cookies

Par un arrêt du 1er octobre 2019, la Cour de justice de l’Union européenne a jugé que le consentement de l’utilisateur d’un site internet au placement de cookies publicitaires ne pouvait être valablement donné au moyen d’une case cochée par défaut que l’utilisateur doit décocher pour refuser de donner son consentement. La Cour a également rappelé que “les informations que le fournisseur de services [devait] donner à l’utilisateur d’un site Internet inclu[aient] la durée de fonctionnement des cookies ainsi que la possibilité ou non pour des tiers d’avoir accès à ces cookies”.

Pour lire la décision de la Cour de justice de l’Union européenne