Une commune enjointe de cesser d’utiliser des caméras thermiques

Par ordonnance du 26 juin 2020, le Conseil d’État a considéré que les données recueillies par caméras thermiques, dès lors qu’elles concernent des personnes identifiables et qu’elles permettent d’apprécier leur état de santé, constituent des données personnelles. Il a donc ordonné à une commune, qui ne démontrait pas l’existence d’un intérêt public important et n’avait pas recueilli le consentement libre, spécifique et éclairé de ses administrés, de mettre fin à leur utilisation.

Pour lire la décision du Conseil d’État