Deux internautes condamnés pour avoir rédigé un avis Google diffamatoire

Par une ordonnance de référé du 23 septembre 2020, le Tribunal judiciaire de Marseille a condamné une patiente et sa sœur à supprimer sous astreinte un avis sur la page "Google My Business" d’une dentiste et au paiement de dommages-intérêts provisionnels à la praticienne. La seconde avait rédigé, sur incitation de la première, un avis remettant en cause la probité et la compétence professionnelle de la dentiste, clairement identifiée. Le Tribunal a jugé qu’un tel avis portait atteinte à l’honneur et à la considération de la praticienne, et était donc diffamatoire.

Pour lire l’arrêt sur Legalis.net