Le Conseil d’État rejette le recours d’une plateforme de location immobilière

Le 4 novembre 2020, le Conseil d’État a confirmé la sanction de 400 000 euros prononcée par la CNIL à l’égard d’une plateforme de location immobilière. En effet, le défaut de sécurité du site de la société a permis à des tiers non autorisés d’accéder, par simple modification des adresses URL, à "plusieurs centaines de milliers de documents" comportant des données personnelles des candidats à la location de logement. Ces données étaient également conservées pour une durée excessive au regard de la finalité poursuivie par leur traitement.

Pour lire la décision du Conseil d’État