Un joueur régulier de poker en ligne peut se prévaloir de la qualité de consommateur

Le 10 décembre 2020, la Cour de justice de l’Union européenne a jugé qu’un joueur de poker en ligne ne perdait pas sa qualité de consommateur malgré le grand nombre d’heures passées à jouer, ses connaissances étendues en la matière et le fait qu’il ait vécu de ses gains pendant plusieurs années, s’il ne déclarait pas cette activité et n’offrait pas ses services de joueur à des tiers de manière payante. En tant que consommateur, un joueur slovène pouvait donc assigner une société de jeux maltaise devant les juridictions slovènes.

Pour lire l’arrêt de la CJUE