Examen d’une application mobile de sécurité par la CNIL

La CNIL, réunie en séance plénière, a examiné le 15 mars 2018 un projet de la ville de Nice consistant en la mise en place d’une application permettant aux utilisateurs de signaler à la police municipale des incivilités graves ou des “‘situations critiques’ (…) en transmettant en direct aucentre de supervision urbain’ la localisation géographique (…) accompagnée d’un enregistrement vidéo et sonore”. La Commission a indiqué qu’“au regard des risques élevés de surveillance des personnes et d’atteinte à la vie privée qui pourraient résulter d’un usage non maîtrisé d’un tel dispositif, (…) il était hautement souhaitable qu’un tel dispositif fasse l’objet d’un encadrement législatif spécifique” et a par ailleurs conclu que “la proportionnalité du dispositif (…) n’était en l’état pas garantie”.

Pour lire l’article de la CNIL