L’utilisation des bracelets électroniques pour la surveillance indirecte des salariés

La CNIL a effectué deux contrôles en juin 2010 dans des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) où l'utilisation du bracelet électronique des patients servait indirectement au contrôle de l’activité des salariés. Ces contrôles ont permis de révéler l’absence des formalités préalables et le défaut d'information tant des résidents et de leur famille que des salariés et de leurs instances représentatives. Lien vers l'article de la CNIL publié sur son site