Condamnation à une peine de prison pour contrefaçon de site et de marque

Par un arrêt du 13 avril 2016, la Cour d’appel de Montpellier a condamné deux hommes à 12 et 8 mois de prison avec sursis et solidairement à 200 000 euros de dommages et intérêts pour des faits de contrefaçon commis à l’encontre d’une société ayant une activité de diffusion d’annonces immobilières. La Cour a relevé que la société dans laquelle les deux hommes avaient des responsabilités “a[vait] reproduit sur son site internet des signes identifiants de [la société partie civile] notamment son logo (…) et la totalité des rubriques ; que par ailleurs elle a[vait] reproduit l’exact libellé de ses annonces publicitaires (…) et également les documents commerciaux (…) et aussi le livre commercial en tous points identiques”. Elle avait par ailleurs enregistré des noms de domaine reprenant des marques de la société partie civile sans son autorisation et postérieurement à leur enregistrement.

 Pour lire l’arrêt  sur Legalis.net