Publication d’un guide de bonnes pratiques à destination des développeurs

Le 13 mai 2019, la CNIL a publié un ensemble de fiches pratiques à destination des développeurs présentant “les bonnes pratiques à appliquer dès la conception, afin d’améliorer la gestion des données et sécuriser leurs programmes”. Ces fiches pratiques portent sur différentes thématiques telles que: le choix des outils de travail, la sécurité au stade du développement, la gestion des codes source et leur qualité, l’intégration de composants tiers tels que les Bibliothèques ou les SDK ainsi que la gestion de la documentation.

  Pour lire le Kit développeur de la CNIL

Parasitisme par diffusion de copies serviles de logiciels

Dans une décision d’appel d'une ordonnance de référé du 10 octobre 2013, la Cour d’appel d’Aix en Provence a ordonné à un développeur de logiciels de cesser d’utiliser deux applications qu’il avait développées et de remettre à son ancien employeur les codes sources de ces applications. Le développeur avait diffusé deux applications similaires à celles développées par l’entreprise qu’il avait quittée. La Cour a estimé qu’il avait « nécessairement procédé au moyen des codes-sources de [son ancienne] société qu’il a[vait] dupliqués pour faire une copie servile des applications ». Son comportement a été qualifié de "parasitisme" car il constituait « une appropriation sans autorisation du travail ou du savoir-faire d’autrui et de ses investissements, faussant la concurrence entre opérateurs économiques ».

Pour lire la décision sur Legalis.net