Les bonnes pratiques de la CNIL en matière de géolocalisation

La CNIL a défini des bonnes pratiques visant à protéger la liberté d’aller et venir de façon anonyme des possesseurs de smartphones. Parmi ses recommandations, la CNIL préconise que la conservation des données de localisation associées à un point d’accès WiFi ne dépasse pas 5 ans. Concernant la géolocalisation sur téléphone mobile, la CNIL recommande qu’en cas d’identifiant unique attribué au téléphone par le gestionnaire de la base cartographique, celui-ci soit aléatoire et que l’utilisateur puisse supprimer les données de localisation qui le concernent.

Pour consulter l'article sur le site de la CNIL