Clôture d’une mise en demeure suite à mise en conformité avec la loi Informatique et Libertés

Le 26 septembre 2016, la CNIL avait émis une mise en demeure publique à l’encontre d’une société de commerce en ligne suite à des plaintes ayant donné lieu à des contrôles et à la constatation de “manquements portant sur le traitement des données personnelles des clients ou visiteurs [de son] site internet”. Par une décision en date du 2 mai 2017, elle a clôturé cette procédure, après avoir constaté que la société avait notamment “mis en place en place un système de détection automatique des commentaires excessifs et renforcé la sécurité liée à l’enregistrement des coordonnées bancaires [de ses clients] (…) ; intégré des cases à cocher sur le site Internet, afin de recueillir le consentement des personnes à la conservation de leurs données bancaires et à l’envoi de prospection commerciale électronique” ou encore “déposé une demande d’autorisation auprès de la CNIL pour le traitement de lutte contre la fraude à la carte bancaire”.

Pour lire le communiqué de la CNIL