Résiliation d’un contrat de fourniture de site internet aux torts du prestataire

Deux sociétés avaient conclu un contrat pour la réalisation, l’hébergement et la maintenance d’un site internet. Par un arrêt du 14 décembre 2017, la Cour d’appel de Douai a prononcé la résiliation du contrat aux torts du prestataire en raison de manquements à ses obligations de référencement, de suivi commercial et de transmission d’une fiche de paramétrage. La Cour a précisé que si la signature du procès-verbal de réception, et qui valait reconnaissance de la conformité du site internet au cahier des charges et aux besoins du client selon les conditions générales du prestataire, privait le client “de la possibilité de formuler toute critique quant à la livraison du site en lui-même”, cela “ne saurait s'appliquer [aux obligations nées de la livraison et] non exécutées encore au moment de sa signature”.

Arrêt non publié