Adoption définitive de la proposition de loi sur la vente à distance de livres

Le 26 juin 2014 a été définitivement adoptée par le Sénat la proposition de loi encadrant les conditions de vente à distance des livres. Elle contient deux articles dont le premier, inséré dans la loi Lang de 1981 "relative au prix du livre", dispose que, si chaque vendeur peut proposer une remise de 5 % sur le prix du livre fixé par l’éditeur ou l'importateur, ce rabais ne peut être cumulé avec la gratuité des frais de port s’agissant d'un livre acheté en ligne et non retiré dans le commerce.

Pour lire la proposition de loi sur le site du Sénat

Proposition de loi sur l’usage des techniques biométriques

Le 27 mai 2014, le Sénat a adopté une proposition de loi "visant à limiter l’usage des techniques biométriques" en modifiant l’article 25 de la loi Informatique et libertés. Cette proposition vise à limiter l’usage des traitements automatisés comportant des données biométriques, nécessaires au contrôle de l’identité des personnes, aux finalités que sont "la protection de l’intégrité physique des personnes, la protection des biens ou la protection d’informations dont la divulgation, le détournement ou la destruction porterait un préjudice grave et irréversible et qui répondent à une nécessité excédant l’intérêt propre de l’organisme les mettant en œuvre". Le texte doit maintenant être examiné par l’Assemblée nationale.

Pour lire la proposition de loi sur le site du Sénat.

Proposition de loi sur la rémunération des auteurs d’œuvres d’art diffusées sur internet

Le 8 avril 2014, une proposition de loi visant à instaurer "la gestion collective des droits de reproduction et de représentation d'une œuvre d'art graphique, plastique ou photographique par un service de moteur de recherche et de référencement" a été déposée au Sénat. L'objectif de ce texte est "d'assurer une juste rémunération de tous les ayants droits concernés, tout en garantissant une sécurité juridique aux éditeurs de services de moteur de recherche et de référencement". Il serait ainsi inséré au sein du Titre III du Code de la propriété intellectuelle un "mécanisme de cession obligatoire au profit de sociétés agréées" qui seraient "chargées de conclure des conventions avec les éditeurs de services de moteur de recherche et de référencement". Ces dispositions visent ainsi à palier "la réutilisation des images [sur internet] sans que la moindre rémunération ou contrepartie ne soit accordée à leurs créateurs".

Pour lire la proposition de loi sur le site du Sénat.

Prix de vente de livres en ligne

Le 3 octobre 2013, la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale a voté en première lecture une proposition de loi visant à encadrer les conditions de la vente à distance des livres. Elle introduirait dans la loi du 10 août 1981 sur le prix du livre un article selon lequel « lorsque le livre est expédié à l’acheteur et n’est pas retiré dans un commerce de vente au détail de livres, le prix de vente est celui fixé par l’éditeur ou l’importateur. Le détaillant peut pratiquer une décote à hauteur de 5 % de ce prix sur le tarif du service de livraison qu’il établit ». Cette disposition vise à interdire le cumul de la gratuité des frais de livraison des livres commandés et de la remise de 5%.

Pour lire la proposition de loi sur le site du Sénat.

Proposition de loi pour renforcer la lutte contre la contrefaçon

Le 30 septembre 2013, une proposition de loi a été déposée par un sénateur visant à augmenter les dommages et intérêts accordés en matière de contrefaçon. Il s’agirait de « renforcer les dédommagements civils accordés aux victimes de contrefaçon » en distinguant clairement « trois chefs de préjudice et, surtout, en prévoyant l'allocation au titulaire de droits d'une somme spécifique prenant en considération l'ensemble des profits réalisés par le contrefacteur, c'est-à-dire ses bénéfices et ses économies d'investissements ».

Pour lire la proposition de loi sur le site du Sénat.

Numérisation des livres indisponibles

L’Assemblée nationale a adopté, le 22 février 2012, la proposition de loi sur la numérisation des livres indisponibles du XXe siècle. Elle vise la création d’une base de données publique répertoriant les livres indisponibles qui serait exploitée par la Bibliothèque nationale de France (BNF) et mise à disposition en accès libre et gratuit par un service de communication au public en ligne. Au sens de cette proposition, un livre indisponible est un livre publié en France avant le 1er janvier 2001, qui ne fait plus l’objet d’une diffusion commerciale par un éditeur et qui ne fait pas actuellement l’objet d’une publication sous une forme imprimée ou numérique.

Pour consulter la proposition de loi sur le site de l’Assemblée nationale