Rapport « Bonnell » pour le financement du cinéma français à l’heure du numérique

Le rapport présenté le 8 janvier 2014 à la demande du Ministère de la culture par René Bonnell émet des propositions afin d’améliorer la rentabilité du cinéma français. Il préconise notamment de revoir la chronologie des médias qui impose un circuit spécifique à l’exploitation de l’œuvre cinématographique tout en maintenant le principe de l’exploitation en salles sur une période de quatre mois. Il propose également de "modérer les cachets excessifs des vedettes en incitant au partage du risque commercial par un intéressement calculé sur des données aisément vérifiables" et d'encourager le "crowdfunding à l'investissement cinématographique".

Pour lire le communiqué du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée.