La CNIL émet un avis sur la proposition de Loi « Sécurité Globale »

Le 26 janvier 2021, la CNIL a indiqué qu’en l’état, le cadre juridique envisagé est insuffisamment protecteur de la vie privée et des données personnelles. Prenant en considération les enjeux soulevés par les nouveaux dispositifs vidéo, elle a notamment recommandé que le législateur conditionne l’utilisation des caméras aéroportées à une expérimentation préalable et que, lorsque le recours à ces dispositifs est nécessaire, les atteintes portées à la vie privée soient strictement proportionnées aux finalités poursuivies.

Pour lire la délibération de la CNIL