La CNIL prononce à l’encontre de Google une sanction record de 50 millions d’euros

Google s’est vu sanctionner par la CNIL à hauteur de 50 millions d’euros, le 21 janvier 2019, en raison de manquements à ses obligations de transparence, d’information et de recueil d’un consentement valable en matière de publicité ciblée. La CNIL lui reproche notamment "un défaut global d’accessibilité des informations délivrées" ne permettant pas aux utilisateurs d’être en mesure de comprendre l’ampleur des traitements mis en œuvre par Google, "particulièrement massifs et intrusifs". Au regard des finalités des traitements mis en œuvre par Google (notamment la publicité ciblée), la CNIL considère que le consentement recueilli n’est pas "libre, spécifique, éclairé et univoque". La CNIL rappelle que cette décision est notamment motivée par l’"ampleur des traitements déployés", et qu’au vu des "avantages [que Google] retire de ces traitements, la société doit apporter une attention toute particulière à la responsabilité qui lui incombe au titre du RGPD dans leur mise en œuvre".

Pour lire la délibération de la CNIL