Le référencement de contenus relatifs aux infractions doit être strictement nécessaire à la liberté d’information

Un expert-comptable, condamné par le passé pour escroquerie, avait demandé le déréférencement de deux compte-rendu d’audience relatant cette condamnation. Par un arrêt du 27 novembre 2019, la Cour de cassation a cassé l’arrêt d’appel qui avait rejeté la demande, reprochant ainsi aux juges de ne pas avoir recherché si “l’inclusion des liens litigieux dans la liste des résultats était strictement nécessaire pour protéger la liberté d’information des internautes potentiellement intéressés à avoir accès aux pages internet concernées”.

 Pour lire l’arrêt de la Cour de cassation