La CNIL publie des recommandations sur l’anonymisation des données

Le 19 mai 2020, la CNIL a indiqué que les autorités européennes ont défini trois critères permettant de s’assurer de l’anonymisation de données : l’impossibilité d’individualiser une personne dans un jeu de données, l’impossibilité de corréler des jeux de données distincts sur une même personne, et l’impossibilité de déduire de nouvelles informations sur un individu. S’il ne peut remplir parfaitement ces trois critères, le responsable de traitement doit "démontrer (…) que le risque de ré-identification avec des moyens raisonnables est nul".

Pour lire le communiqué de la CNIL